La Recherche

Accueil » Billets critiques » L’architecture intérieure ça n’existe pas 016

L’architecture intérieure ça n’existe pas 016

Citation du mois


(…) Il est du principe de l’œuvre d’art d’avoir toujours été reproductible.

Walter Benjamin

dans L’oeuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique

Autres définitions du design et de l'architecture sur la page Citations

Le débat au Sénat, le 16 février 2016, portait notamment sur un projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine.

La Ministre de la culture Audrey Azoulay répondait aux questions des sénateurs en séance.

En marge des discussions sur les divers amendements apportés au texte, Jean-Pierre Sueur, sénateur PS, prend la parole pour évoquer le statut des architectes d’intérieur :

(…) Madame la ministre, je voudrais vous sensibiliser davantage encore que vous ne l’êtes déjà à la question de la préservation du patrimoine architectural du XXe siècle. Je pourrais énumérer un certain nombre de sujets sur lesquels il faudra se pencher, mais je voudrais profiter de cette intervention liminaire pour vous poser une question précise concernant les architectes d’intérieur.

Ces architectes, représentés par le Conseil français des architectes d’intérieur, se plaignent de ne pas être pleinement reconnus. Pendant longtemps, ils ont souffert d’une sorte de non-reconnaissance, y compris au sein même des instances de la profession d’architecte. La situation a évolué positivement, me semble-t-il, mais pourriez-vous, madame la ministre, engager un travail avec les associations représentatives des architectes d’intérieur afin d’arriver à une forme de pleine reconnaissance, qui me paraît aujourd’hui nécessaire, eu égard à l’intérêt de l’action de ces professionnels ?

 

Réponse de la Ministre :

 

(…) Monsieur Sueur, je vous remercie d’avoir attiré mon attention sur la question importante de la reconnaissance professionnelle des architectes d’intérieur. Il est vrai que les architectes d’intérieur – certains professionnels français jouissent aujourd’hui d’une renommée mondiale – participent à l’amélioration de la qualité de vie et du cadre bâti, aux côtés des autres acteurs. Ainsi, pour aller dans le sens de votre proposition et améliorer la visibilité des architectes d’intérieur diplômés, je compte là aussi mettre à contribution les services du ministère de la culture pour engager une réflexion sur ce que pourrait être la reconnaissance professionnelle des architectes d’intérieur. Cette réflexion devra être menée avec d’autres ministères, les établissements d’enseignement supérieur de ce domaine et, bien sûr, les différents partenaires professionnels.

 

Tout cela est fort intéressant, et il faut espérer qu’une avancée sera effective avant le 23 avril 2017.

Tous les articles

%d blogueurs aiment cette page :