La Recherche

Accueil » Histoire de l'Ecole » Contribution pour une histoire de l’école Camondo 018

Contribution pour une histoire de l’école Camondo 018

Citation du mois


Personne n’est éduqué pour devenir un homme, mais certains le sont pour détenir la propriété et d’autres pour la servir.

William Morris, à propos de l’enseignement, selon lui soumis au commerce et à la politique, dans L’âge de l’ersatz (1894), conférence donnée le 18 novembre 1894, au New Islington Hall, dans le quartier populaire d‘Ancoats à Manchester.

Autres définitions du design et de l'architecture sur la page Citations

Parmi les nouveautés de cette rentrée à la bibliothèque, un ouvrage sans date, mais que l’on sait imprimé aux alentours des années 1942-1944. En pleine seconde guerre mondiale, René Prou, enseignant chef d’atelier à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD) (01), prend soin de rédiger ce qui apparaît comme un testament pédagogique, Art-Techniques – Cours par René Prou.

COURS051

René Prou a fait l’objet en 2017 d’un Master 2 à Paris IV signé Gavriella Abekassis (02), sous la direction de Jérémie Cerman, et d’une publication monographique signée Anne Bony, éditée chez Norma, qu’on espère dans les rayons avant la fin de ce dernier trimestre 2017.

René Prou ne nous est pas à inconnu à l’école Camondo, nous le connaissons en tant que co-fondateur de l’Ecole. Il était impliqué dans l’enseignement dès 1928, puisqu’il succède alors à Henri Rapin en tant que directeur de l’Ecole du Comité des Dames de la rue Beethoven, émanation, comme Camondo, de l’Union Centrale des Arts Décoratifs.

Ce grand décorateur ensemblier, très prolixe si l’on en croit les catalogues de l’exposition de 1925 et les dizaines de trains et paquebots dont il signe tout ou partie des décorations, a mené une carrière d’enseignant qui semble lui avoir tenu à cœur, puisqu’il livre ce Cours en temps de guerre, c’est-à-dire dans une sorte d’urgence d’une transmission, et participe à la création du Centre d’art et de techniques en 1944, trois ans seulement avant de disparaître.

Il publie ce Cours d’art et de techniques, et participe à la fondation d’une école nommée Centre d’art et de techniques, simultanément (03).

Sans pouvoir à ce jour avancer de sources propres à confirmer que cette similitude des termes n’est pas due au hasard, le doute est permis : René Prou pourrait bien avoir cofondé l’école Camondo comme une institution nouvelle, capable de relever le défi d’une renaissance du métier d’ensemblier en France, dans une anticipation de la reconstruction.

Par ailleurs, le rapprochement des termes Art et Technique n’est pas innocent, dans le cas de l’ouvrage pédagogique comme dans le cas du Centre, et porte implicitement la conception qu’avait René Prou du métier d’ensemblier.

L’ouvrage, offert à l’école Camondo par Jérémie Cerman, est précieux, donc sous clé, mais cependant disponible à la bibliothèque, à condition de le demander poliment aux bibliothécaires.

 

(01) Au sujet de l’ENSAD durant les années de guerre, voir Contribution 014

(02) PDF disponible à la bibliothèque de l’école Camondo

(03) Sur la fondation du Centre d’art et de techniques, voir Séminaire Ambiances pour habiter du 18 mai 2016


Commentez cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles

%d blogueurs aiment cette page :